Pain au chocolat ou chocolatine ? La Chine tranche pour pain au croissant

Pain au chocolat ou chocolatine ? La Chine tranche pour pain au croissant

© DR

Diplomatie – Le Ministère des affaires étrangères chinois vient de trancher en faveur d’une nouvelle appellation relative à la gastronomie française, celle de « pain au croissant », estimant que le flou sémantique français actuel nuit gravement à ses ressortissants en visite dans l’Hexagone.

Suite à plusieurs agressions de touristes chinois dans des boulangeries françaises, notamment à Paris et Toulouse, Pékin décide d'opter pour « un consensus linguistique parfait » car « ce qui est pour nous Chinois totalement anecdotique, ne l’est visiblement pas pour les Français qui semblent attacher une importance capitale à l’appellation de ce pain grillé au chocolat », peut-on lire dans un communiqué officiel et consultable sur le site de l'ambassade de Chine en France.

En effet, ce différend lexical franco-français, responsable de nombreux faits divers allant parfois jusqu’aux tentatives d’homicide volontaire entre franciliens et habitants du Sud-ouest dans la majorité des cas, a aussi fait l'objet de plusieurs plaintes de citoyens chinois, souvent traumatisés et en état de choc. « J’ai eu le malheur de dire “pain au chocolat” dans une boulangerie toulousaine située non loin de la place du Capitole, on m’a insulté et lancé ce “pain-choco” ou “chocapain” en plein visage », se remémore Yang Yi, un touriste âgé de 67 ans heureux de s’en être sorti sain et sauf.

Or, si Pékin est dans l’incapacité d’imposer un nouveau nom pour le « pain au chocolat » ou « chocolatine » sur le territoire français, un projet de loi en coordination avec les ministères chinois du tourisme et des affaires étrangères oblige d'ores et déjà les commerçants de Hong Kong à afficher « pain au croissant » dans leurs rayons, une mesure bientôt étendue à l'ensemble des supermarchés du pays dès le mois prochain.

« L'objectif est de préparer sémantiquement tous les voyageurs susceptibles de choisir Carcassonne, Paris ou Toulouse comme prochaine destination de vacances », a déclaré Li Jinzao, le Ministre du tourisme chinois lors d’une visite de la Cité médiévale à Carcassonne. « Nous espérons ainsi apporter un peu de sérénité à nos concitoyens qui souhaitent visiter la France, et pourquoi pas aussi envoyer un message de paix à l’attention des Français », poursuit-il. « Des milliers de prospectus seront distribués aux principales boulangeries françaises fréquentées par nos ressortissants », assure-t-il encore. Le but est d’informer les professionnels français du secteur que seul le terme « pain au croissant » sera désormais employé par les touristes en provenance de la République populaire de Chine.

F. Pichard | l'Immunité.fr
Franck Pichard est journaliste et analyste politique, diplômé de l'Institut français de presse et de l'Institut d'études politiques de Paris.


Publicité