Dimanche 17 Décembre 2017

Accueil >  Sport >  Huitièmes de finale du Mondial : Marine Le Pen supportait la France… et l’Algérie

Huitièmes de finale du Mondial : Marine Le Pen supportait la France… et l’Algérie

Publié le 01/07/2014

© Magharebia

La présidente du Front national, interrogée par RTL et Europe 1 au lendemain des huitièmes de finale du Mondial 2014, a confié sa déception de ne pas pouvoir assister à un quart de finale entre les Bleus et l'Algérie.

Pour Marine Le Pen, la lecture du tableau de cette Coupe du monde de football incarnait un véritable espoir pour ses électeurs : « Depuis que je suis à la tête du Front national, j'ai bénéficié d'un total soutien des Algériens ! A chaque fois que j’ai pu parler d’eux, je l’ai fait, je ne regrette rien », confesse-t-elle.

Ainsi, au lendemain de la qualification des Tricolores contre le Nigéria, Marine Le Pen espérait une victoire de l'Algérie face à l’Allemagne : « Ça n’a rien à voir avec un quelconque soutien fraternel au peuple algérien. C’est juste qu’un quart de final France-Algérie aurait beaucoup apporté au Front national, avec son lot d'émeutes dans les banlieues. Tant pis, la possibilité de devenir le premier parti de France est repoussée de quelques mois ».

C’était donc pour le Front national l’occasion d’un magnifique rendez-vous sportif, doublé d’un important enjeu électoral. Le football démontre une nouvelle fois sa capacité à rassembler les peuples. En effet, qui aurait pu croire, au commencement de la compétition, que les électeurs frontistes soutiendraient l’équipe algérienne de football ?


M. Servat | l'Immunité.fr
Marc Servat est un ancien footballeur français qui évoluait au poste d'attaquant. Il est désormais consultant et rédacteur à l'Immunité.




Publicité

LIRE AUSSI



Publicité

Abonnez-vous à l'Immunité.fr sur Twitter

Les + vus


Publicité

Archives