Dimanche 19 Novembre 2017

Accueil >  Société >  Un gorille tire une fléchette tranquillisante sur un vétérinaire

Un gorille tire une fléchette tranquillisante sur un vétérinaire

Publié le 12/06/2014

© Tambako The Jaguar | Flickr

Lors d'un banal bilan de santé, un gorille de l'Espace Zoologique de St Martin la Plaine (Loire) tire une fléchette tranquillisante sur un vétérinaire, qui a dû passer cinq jours à l'hôpital.

C'était le jour du bilan annuel de santé, un examen médical préventif, tout ce qu'il y a de plus banal pour les soigneurs expérimentés du zoo de St Martin la Plaine, au sud de l'agglomération lyonnaise. Puis, c'est l'accident. « L'un des soigneurs d'animaux, en l’occurrence le vétérinaire de l’équipe, a été touché par une fléchette tranquillisante », peut-on lire dans un communiqué de presse pour le moins surprenant.

Car l’agresseur n’est autre que Moogli, un gorille mâle de plus de 270 kilos. « Il a arraché la carabine des mains du vétérinaire à travers la grille, puis a délibérément visé l’équipe soignante », a déclaré le directeur Ivan Pradier. « Il semblerait qu'il ait reconnu l'homme qui lui avait arraché une dent dix ans auparavant », précise-t-il encore.

Le porte-parole de l’Espace Zoologique de St Martin la Plaine, Patrick Dupuy, a démenti par la suite que le vétérinaire aurait porté un costume de gorille pour adoucir le comportement du primat, comme écrit dans la presse locale. « Nous ne prenons jamais ce genre de risque lors de la saison des amours, ce serait du suicide, qui plus est de mauvais goût », a-t-il déclaré à l'AFP.

Les services médicaux d'urgence ont tout de suite pris en charge le vétérinaire, qui a souhaité garder l’anonymat, avant de le transférer au Centre Hospitalier Lyon-Sud à Pierre-Bénite (Rhône), qu'il a pu quitter cinq jours plus tard. « Il a complètement récupéré, mais demeure réservé quant à son avenir professionnel », a déclaré la direction du zoo.


G. Armand | l'Immunité.fr
Gérard Armand est directeur de la Rédaction de l'Immunité. Sociologue de formation, il a soutenu sa thèse de doctorat à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS).








Abonnez-vous à l'Immunité.fr sur Twitter

Les + vus



Archives