Mardi 26 Septembre 2017

Accueil >  Politique >  Les notes à l’école seront remplacées par une gamme de couleurs inédite

Les notes à l’école seront remplacées par une gamme de couleurs inédite

Publié le 27/06/2014

Selon le ministre de l'Education nationale Benoît Hamon, le système de notation doit être entièrement réformé.

Lors d'un entretien accordé à la presse, Benoît Hamon a souligné l'urgence de réformer en profondeur le système de notation employé par l’Education Nationale : « Il nous faut oublier les humiliants 2/20 et 1/10, ou encore le très frustrant 9,5/20. Place désormais aux couleurs rassurantes, celles d'un futur désirable ». Le ministre a aussi cherché à rassurer les parents et à clarifier la situation : « Les fautes ne seront plus soulignées et seuls les mots ou formules mathématiques justes seront mis en exergue ».

Pour corriger les copies, le nouveau ministre de l'Education nationale indique que les enseignants devront utiliser une gamme de couleurs inédite. Pour ce faire, le peintre Ronan Barrot a été sollicité : « J’ai proposé une gamme qui s’inspire des couleurs de l’arc-en-ciel, les copies seront magnifiées, vraiment superbes », commente-t-il. A ce titre, un dispositif de cours artistiques intensifs est prévu dès janvier 2015 pour les enseignants du second degré. Selon Ronan Barrot, la créativité des enseignants doit être entièrement repensée : « J’ai dû me mettre à leur portée. Je leur ai conseillé de choisir un échantillon représentatif du spectre de la copie à colorier, de ne surtout pas se limiter à des couleurs ternes et moroses. Il faut tout revoir ! L’école est bien triste ! ».

Le ministre de l'Education s’est également prononcé sur la question du redoublement : « Un élève brillant coûte cher, un élève qui redouble n’en parlons pas. On peut aisément concevoir que certaines connaissances attendues à la fin du CM2 ou de la 6e puissent être acquises ultérieurement, en classe de lycée par exemple ».


F. Pichard | l'Immunité.fr
Franck Pichard est journaliste et analyste politique, diplômé de l'Institut français de presse et de l'Institut d'études politiques de Paris.








Abonnez-vous à l'Immunité.fr sur Twitter

Les + vus



Archives